COVID-19 : POLITIQUE D'ANNULATION "DERNIÈRE MINUTE"

Changer ses habitudes n’est jamais facile, surtout lorsqu’il s’agit de devenir plus “vertueux” ! Mais voici quelques propositions pour baisser votre niveau d’émissions… et contribuer à ce que l’hiver tienne toutes ses promesses de neige…

Quel impact ont vos déplacements quotidiens ?

Au Royaume Uni par exemple, le transport représente environ 120 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an – soit un tiers du total des émissions du pays – et les trajets domicile-travail comptent pour les deux tiers, soit 80 millions de tonnes par an.
Prendre sa voiture pour aller travailler ne revient pas simplement à s’isoler du reste du monde, c’est aussi se retirer de la nature, alors qu’elle contribue tant à notre bonheur.
Mais quels choix s’offrent à nous ? Et s’il était possible d’utiliser son temps de transport à meilleur escient, en tirer plus de bonheur, arriver à l’heure au travail et sauver la planète en même temps ?

Comment changer ?

Peut-être la marche est-elle une option ? Commencez par essayer une ou deux fois par semaine. C’est une expérience étonnante. Et même lorsque la météo n’est pas clémente, vous en sentirez les bénéfices en vous vidant la tête… tout en vous allégeant la conscience !

Pour les plus aventuriers, pourquoi ne pas s’essayer à la course ? Mais attention à commencer doucement ! Courir jusqu’au travail et prendre les transports en commun pour le retour est une bonne option. Ou prenez la voiture pour aller travailler et laissez-la au parking pour rentrer en courant, et l’inverse le lendemain.
Autre option, le vélo. Dans de nombreuses villes engorgées, c’est un moyen de transport encore bien plus rapide que la voiture.

Comment est-ce que changer cette habitude aura un impact positif ?

Participer à la création de nouvelles habitudes vertes ne fait pas que réduire les émissions de gaz à effet de serre, c’est aussi l’assurance d’une eau et d’un air plus propres, et d’un environnement plus sain pour tous.
Votre corps et votre mental vous remercieront aussi de ces efforts physiques. Et puis se rapprocher de la nature c’est aussi la possibilité de vivre un moment de pleine conscience, de réellement voir et entendre tout qui nous entoure.
C’est surtout peut-être l’assurance d’arriver au travail avec un mindset positif – celui-là même que vous retrouvez sur les pistes peut-être ?
Saisissez l’occasion d’avoir ce moment à soi, de vous recentrer chaque matin.

En repensant votre trajet quotidien, en décidant d’agir chaque jour pour le climat, vous devenez une force positive et faites partie d’un effort collectif qui permettra d’influencer les politiques et les choix d’urbanisation. Ce sont tous ces petits signaux individuels qui, mis ensemble, peuvent déplacer des montagnes… ou les préserver !