COVID-19 : POLITIQUE D'ANNULATION "DERNIÈRE MINUTE"
Comment agir
positivement sur le climat

« Personne n’est trop petit pour avoir un impact » Greta Thunberg

Réfléchissez à ce que vous achetez et pourquoi ? En avez-vous vraiment besoin ?

L’impact de ce que nous achetons et des produits à « carbone embarqué » est souvent laissé de côté. Se donne-t-on vraiment la peine d’entretenir ce que l’on possède, pour en allonger la durée de vie – en appliquant simplement de la wax sur vos skis / snowboards, en nettoyant et huilant les rouages de votre vélo de montagne, ou encore en cirant vos boots en cuir pour leur donner une seconde jeunesse.

Egalement, vous arrive-t-il de réparer vos vêtements ? Ou bien est-ce que vous les jetez simplement et en achetez de nouveaux ? Pour chaque vêtement dont vous faites l’acquisition, des kilos de dioxyde de carbone sont générés.

Est-ce que votre fournisseur d’électricité utilise des énergies renouvelables ?

Si vous ne savez pas, il est probable que vous soyez surfacturé à cause de contrats basés massivement sur les énergies fossiles. N’hésitez pas à jeter un oeil sur le sujet pour vous en assurer.

Avez-vous pensé à la banque que vous avez choisie ?

Est-ce que votre banque finance les énergies fossiles ? Que connaissez-vous de leurs investissements et de leur impact sur les dommages sociaux et environnementaux ?

Jetez un oeil à The Good Shopping Guide, vous y trouverez un classement des banques en termes d’impact environnemental. Il est plus simple qu’on ne le pense de changer de banque, certaines vous proposent même de vous payer pour changer, pensez-y !

Quels sont vos talents culinaires ? Êtes-vous capable de cuisiner des repas à « faible impact » ?

Être à la maison est l’occasion idéale de réduire l’impact environnemental de ce que vous mangez, notamment en explorant de nouvelles recettes ou ingrédients.

Quelle quantité de viande ou de produits laitiers consommez-vous ? Les repas sans viande sont difficiles à concocter et réussir, mais cela peut se révéler très plaisant ; en revanche, il vous faudra vous lever de votre canapé !

Essayez d’éviter les fruits et légumes transportés par avion. Hors saison, les bananes, pommes, asperges et mangues sont la plupart du temps expédiés par transport aérien. Nous vous conseillons de sélectionner des produits locaux et de saison, autant que possible. Internet regorge d’idées et de recettes, n’hésitez pas à consulter des sites spécialisés tels que the Flexitarian.

Suivez-nous sur Instagram
carte.blanche.collection